Mécénat

Contactez-nous

Pour toute information sur veuillez nous adresser un mail,
nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

La Fondation Neuflize Vie

 

La Fondation d'entreprise Neuflize Vie pour la photographie contemporaine, a été créée en 1997 par Neuflize Vie dans l'objectif de compléter son action globable de mécénat qans le domaine de la création d'images.

Véritable laboratoire d'idées au service de l'entreprise, La Fondation Neuflize Vie privilégie une démarche prospective, au bénéfice de la création la plus récente, en apportant sa contribution à des travaux d'étude et de recherche - comme par exemple avec le Prix Roland Barthes-, en accompagnant des auteurs pour la production d'essais concernant la photographie, en favorisant la connaissance et l'apprentissage au travers de cursus pédagogiques. C'est ainsi que le Fondation finance la chaire d'histoire de la photographie de l'Ecole du Louvre, ou encore est partenaire de l'Ecole nationale des la photographie d'Arles et de l'Ecole nationale des Beaux-arts de Paris.

Réunissant outre des collaborateurs de Neuflize Vie et de la Banque Neuflize OBC passionés d'art, des professionnels du monde de la photographie, la Fondation Neuflize Vie vient ainsi renforcer l'engagement de Neuflize Vie pour le rayonnement de la photographie contemporaine.

 

Conseil d'administration de la Fondation Neuflize Vie


Philippe Bellier
Avocat au barreau de Lyon
Valérie Chaussende
Directeur de la Communication de la Banque Neuflize OBC

Christian Chopine
Directeur Juridique de la Banque Neuflize OBC
Pierre Delalande
Fondateur de Sagis AM
Lionel Farcy
Directeur adjoint du pôle Associations et Fondations de la Banque Neuflize OBC - Trésorier de la Fondation
Dominique Leudet
Secrétaire général de la Banque Neuflize OBC - Secrétaire général de la Fondation
Bernard Noirot-Nerin
Directeur de la Conformité et des Relations extérieures de Neuflize Vie
Michel Poivert
Professeur des universités, Directeur de l'UFR Histoire de l'art, Université Paris 1
Céline Savy
Directrice de la Communication et du Mécénat de Neuflize Vie
Thierry Vaast
Directeur Supports et Fonctions de la Banque Neuflize OBC - Vice Président de la Fondation

 

Actualités de la Fondation Neuflize Vie

Un projet d’enseignement d’ Éric Poitevin, à l’ENSBA

La Fondation Neuflize Vie a choisi d’apporter son soutien à l’École Nationale supérieure des beaux-arts de Paris dans l’accomplissement de ses missions liées à l’enseignement et au développement scientifique et culturel dans le domaine de la photographie. Sa contribution est plus spécifiquement affectée à l’accompagnement du projet conduit au sein de l’atelier de pratique artistique dirigé par l’artiste photographe Eric Poitevin. Il s’agit d’un travail pédagogique et créatif sur 3 ans, conduit en partenariat avec la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature (fondation créée en 1967 par François Sommer) et s’appuyant sur trois séjours en résidence d’une douzaine d’étudiants au domaine de Bel-Val, appartenant à cette Fondation. Au programme de chaque séjour, interventions d’historiens, philosophes, artistes, écrivains, cinéastes… complètent le travail de prise de vue et de laboratoire. Le matériel accumulé sera restitué en troisième année sous forme d’exposition et de publication.

Essai sur la Photographie : Vernaculaires de Clément Chéroux

Pour la Fondation Neuflize Vie, l’une des façons d’accompagner des travaux d’étude et de recherche, c’est d’aider à les publier et les diffuser. C’est pourquoi, elle apporte son soutien à la publication d’essais sur l’histoire de la photographie publiés au Point du Jour ; tel en 2013, celui que le talentueux historien de référence du domaine, Clément Chéroux, a réalisé sous le titre énigmatique de « Vernaculaires ». Le titre de l’essai évoque l’expression anglaise de « photographie vernaculaire ». « Vernaculaires » désigne ici des images situées hors du champ de l’art et liées à des pratiques propres à un milieu, à un usage très spécifiques. Si ces images sont généralement peu considérées par l’histoire de la photographie, elles jouèrent en leur temps un rôle social important. Clément Chéroux revient, en historien scrupuleux, sur quelques-unes de ces pratiques photographiques oubliées. Certaines se situent au croisement de la science et de l’ésotérisme au XIXe siècle, comme la photographie spirite (« La dialectique des spectres ») ou l’enregistre­ment des fluides vitaux (« L’alphabet des rayons invisibles ») ; d’autres renvoient à des usages récréatifs comme la photographie foraine (« Por­traits en pied de nez ») ou les techniques photographiques utilisées dans les films de Georges Méliés (« Le grand troc des trucs »).

Ce n’est cependant pas par simple goût de la curiosité ou d’anecdotes souvent étonnantes, que ces essais ont été écrits et sont réunis ici. Plus fondamentalement, chacune de ces pratiques pose, à sa manière, ques­tion à l’histoire de la photographie. Ainsi, deux textes s’interrogent sur l’amateurisme en photographie (« L’expert et l’usager ») et la réception des photographies d’Atget (« Le décor de la rue »). C’est là une des vertus de la marginalité : en déplaçant les problèmes, elle les rend plus visibles, et donc plus faciles à comprendre. En conclusion, Clément Chéroux appelle à une prise en compte de cette photographie vernaculaire qui invite à une relecture de l’histoire établie.

Le Prix Roland Barthes

Le Prix Roland Barthes, créé à l’initiative du centre d’art éditeur Le Point du Jour, en partenariat avec la Fondation Neuflize Vie, vise à encourager de jeunes chercheurs (de niveau master), en leur apportant une reconnaissance et un soutien financier, dans un domaine universitaire, celui de la photographie, se situant au croisement de différents champs et dans lequel beaucoup reste à explorer. Il accompagne ainsi le développement de la recherche sur les enjeux théoriques et historiques du médium et distingue des travaux pour la qualité de leur écriture et l’originalité de leur approche.

Pour sa troisième édition, le Jeu de Paume s’est associé à l’événement en accueillant la cérémonie de remise de Prix, le lundi 14 janvier 2013. En présence d’Hugues Aubry, Président de la Fondation Neuflize Vie, de Marta Gili, directrice du Jeu de Paume, et des membres du jury, présidé par Paul-Louis Roubert, le Prix Roland Barthes 2012 a été décerné à Elisa Baïtelli pour son mémoire intitulé « Limage de fait divers dans la revue détective, de 1928 à 1940 ».

Une mention spéciale a également distingué Nelly Taravel pour son mémoire intitulé « La photographie publiée des tableaux monochromes ».

L'Ecole Nationale de la Photographie d'Arles

Depuis 1986, chaque promotion de l’ENSP, comprend environ 25 diplômés qui à l’issue d’un cursus de trois ans, obtiennent un diplôme d’École valant grade de master européen. Si le rôle majeur de l’École est de former des photographes-auteurs, il ne s’arrête néanmoins pas au bout des trois années d’étude. Il est de sa mission d’unique école d’art dédiée à la photographie en France de pouvoir les aider et les accompagner au delà de l’obtention de leur diplôme. La publication du catalogue annuel des oeuvres des étudiants poursuit un triple objectif: montrer à voir la personnalité et le travail propre à chaque étudiant, résultat librement inspiré de l’enseignement reçu au sein de l’École, mais aussi suggérer l’artiste en devenir et lui offrir l’outil qui lui permettra d’exposer aux regards de l’extérieur ses talents émergents. Enfin, parce que l’École est un établissement d’enseignement, la production du catalogue s’intègre dans les programmes pédagogiques en faisant l’objet d’un workshop dédié à la publication au cours duquel un professionnel encadrera les étudiants dans les différentes étapes de l’édition et de la production du livre. A la fois livre de photographie, outil pédagogique et book professionnel, le catalogue annuel a pour ambition finale de devenir pour l’étudiant, l’École et son mécène principal, la Fondation Neuflize Vie, une vitrine ouverte sur la jeune création photographique contemporaine.

L'Ecole du Louvre

Philippe Durey, Conservateur général du patrimoine, Directeur de l’Ecole du Louvre explique le bien-fondé du partenariat  avec la Fondation Neuflize Vie pour un programme d’enseignement d’histoire de la photograpgie:  « L’intérêt pour l’histoire de la photographie connaît actuellement un fort développement, dont témoignent aussi bien l’essor des collections publiques ou privées que l’engouement pour les expositions, dans le contexte plus général d’un «déferlement des images», rendant plus que jamais nécessaire leur décryptage et leur sélection. Peu de temps après sa fondation en 1882 l’Ecole du Louvre avait su utiliser de façon novatrice le medium photographique pour sa pédagogie. Depuis longtemps, elle avait intégré ses modes d’expression successifs à ses cours d’histoire générale de l’art, avant de décider, il y a plus de vingt ans, au moment où démarrait le musée d’Orsay, de consacrer à la photographie l’un de ses cours de spécialité de premier cycle. Elle souhaite désormais se doter d’une filière complète d’enseignement et de recherche, du premier au troisième cycle, en ce domaine.

L’événement déclencheur a été la rencontre avec Neuflize Vie qui a fait du mécénat au profit de l’art photographique l’élément phare d’une politique à la fois rigoureusement conçue et généreusement conduite. Convaincue par le projet de l’Ecole, dont le thème général est « collectionner la photographie », qui entend croiser les approches et les perspectives historiques, artistiques, économiques et sociologiques, la Fondation d’entreprise Neuflize Vie a très vite décidé de lui apporter son soutien. Ce programme ambitieux, qui mêle cours magistraux, travaux de recherche et stages, s’inscrit parfaitement dans le champ d’expertise de l’Ecole qui est une approche de l’histoire de l’art par l’objet, par la collection, confiée à ceux qui ont en charge la conservation et la transmission. C’est une nouvelle étape dans le développement de l’Ecole, et une expérience originale de partenariat pédagogique et scientifique.

Etudes Photographiques

Éditée par la Société française de photographie depuis 1996, Études photographiques est la revue francophone de référence en matière d'études visuelles. Depuis son 23e numéro paru en mai 2009, Études photographiques est devenue bilingue, s’ouvrant ainsi à un public plus large et témoignant de l’intérêt et du succès de ses publications. Grâce aux contributions des meilleurs chercheurs français et étrangers, soumis aux règles de la publication scientifique, elle témoigne de l'état le plus récent de la recherche auprès des spécialistes comme du public cultivé. Elle reçoit le concours de la Fondation Neuflize Vie.

Le Portail AraGo, musée virtuel de la photographie

Véritable outil de démocratisation de la photographie, le portail AraGo a pour ambition d'offrir sur Internet un accès libre et direct à l'ensemble des collections photographiques conservées en France. Confié par le Ministère de la Culture et de la Communication à la RMN Grand Palais, l'objectif de ce portail internet est de valoriser la patrimoine photographique, de ses origines jusqu'à la période contemporaine. Le portail AraGo propose une définition des photographies homogène et précise, les définisssant comme des objets patrimoniaux et non comme de simples images. S'adressant avant tout au grand public, dans une logique de première approche pédagogique, ce portail de la photographie est conçu pour favoriser l'accès à la connaissance de l'histoire de la photographie, ses grands mouvements et ses principales figures. Parrallèlement, il est aussi destiné aux professionnels et scientifiques, à qui il apportera une véritable valeur ajoutée en facilitant la recherche et notamment la préparation d'expositions.

www.photo-arago.fr